Aller au contenu


Souvenirs d'Australie


  • Veuillez vous connecter pour répondre
4 réponses à ce sujet

#1 OFFLINE   Den66

Den66

    Marcassin

  • Members
  • Pip
  • 7 messages
  • Localisation:Yverdon-les-Bains
  • N° département : :25

Posté il y a une semaine

Pour la cinquième année consécutive, j'ai eu la chance de pouvoir retourner chasser à l'arc en Australie, sur des territoires situés entre l'Etat de la Nouvelle-Galle du Sud et celui du Queensland. Ce qu'il faut savoir d'emblée c'est qu'il n'y a pas de permis de chasse à présenter. La chasse dans les parcs nationaux est interdite. Il faut "seulement" obtenir l'autorisation du propriétaire du fond. La difficulté est alors de trouver un endroit où il y a des chèvres sauvages et/ou des cochons, avec l'assentiment du propriétaire. Celui-ci vous mettra à disposition une cabane avec un confort sommaire, vous permettant de dormir au sec et le cas échéant faire sécher vos effets. Pour ce qui est des bons spots, les australiens ne sont pas fous et ne vont pas divulguer dans la presse spécialisée leurs bonnes adresses. A vous de prospecter ou passer par des agences spécialisées. Lorsque vous aurez trouvé le bon endroit, suffisamment giboyeux, alors vous serez au paradis. En effet, le dépaysement offert par les magnifiques paysages australiens, l'étendue des territoires et le fait que vous ne croiserez personne n'aura pas de prix.

Comme nous le faisons chaque jour, le réveil est réglé à 05:00, petit déjeuner - café et hop on saute dans nos habits camo. Préparation du pic-nic pour la journée et remplissage du Camelbak. Lorsque tout notre matériel est prêt, nous partons soit un bout en voiture, dans la limite de ce que peut supporter notre voiture de location et ensuite à pied. Et là commence l'aventure. En effet, il s'agit d'une chasse au pirsch. Donc la promenade commence, jumelles autour du cou, à une allure toute modérée.

Cette année, ma première journée fut des plus palpitantes. Je me suis engagé le long d'un ruisseau asséché à pas de loup. J'ai tout mon temps, tôt le matin et jusqu'à 09:00, j'ai des chances de voir des porcs en balade. Après quelques 500 mètres je sors du bord du ruisseau pour commencer à monter un petit chemin en direction d'une grande étendue de buissons et de grandes herbes. Je vois au sommet un premier petit troupeau de chèvres. Je me dis que je ne vais pas me précipiter tout de suite au sommet. Après quelques minutes, je vois deux daims 200 en dessus de moi. Mon cœur commence à battre un peu plus fort. Je connais la difficulté du tir de ces cervidés. Je me dis que j'ai finalement tout mon temps et que je peux commencer une approche à pas de loup. Je sors mon talc, cherche la meilleure approche possible et commence à les contourner en montant par ma droite. Pour y parvenir, je longe une bande d'arbres qui borde de part et d'autre un autre ruisseau. Par moment, évidemment je perds de vue mes deux daims. Alors que je me trouve à la hauteur des daims, je vois plusieurs cochons dont deux qui se battent et hurlent. Ils se trouvent à une centaine de mètres en dessus de moi. Je choisis alors de poursuivre ma trajectoire afin d’approcher ces cochons sous le couverts de grands buissons. Ceux qui se battaient commencent à descendre dans ma direction. Il n’aura pas fallu longtemps pour qu’ils m’arrivent dessus. Je n’ai eu que le temps de contrôler le sens du vent et me mettre à couvert derrière de petits arbres. J’entends mon cœur battre … je place une flèche et me tiens prêt à bander mon arc. J’entends les cochons crier, casser des branchages, ils sont tout près, peut-être une vingtaine de mètres, mais je ne les vois pas encore… et tout d’un coup je les vois, ils bougent, se battent. J’arme mon arc et attend le bon moment. Quelques secondes, et puis l’opportunité de tirer l’un de ces cochons qui est de travers. Ma flèche le traverse, je la retrouve quelques mètres plus loin, ensanglantée. Je me dis que mon tir à cette distance ne pouvait pas être mauvais, conforté par l’état de ma flèche. Je marque l’endroit et me dis qu’avant d’entamer la recherche au sang, je peux toujours aller voir si les deux daims sont toujours là. Je reprends alors mon chemin initial, toujours à pas feutrés. Après quelque 10 minutes, je suis obligé de constater qu’ils ne sont plus là. Je reviens alors sur mes pas et entends peu après des cailloux en dessus de moi. Je m’arrête, observe et attends comme ça une ou deux minutes. Le bruit s’approche et finalement je vois quelques cochons. Ils s’arrêtent à ma hauteur et je sors mon télémètre. Le plus gros est à 40 mètres. Pas certain de mon tir à cette distance je me suis abstenu, je n’ai fait que des photos. Je les vois partir en direction de la forêt. Le gros sera tiré dans l’après-midi par un de mes camarades de chasse. Cette année nous étions 4 en Australie. Intermède passé, je commence ma recherche au sang. Mon cochon sera retrouvé au bas du ruisseau asséché dans des gros cailloux. Il faisait environ 30 kilos, tout noir ! Après avoir fait quelques photos, je me suis remis en route en direction des chèvres. Je suis tombé sur un bouc solitaire avec un joli trophée, mais pas extraordinaire non plus. Je progresse très lentement. Je sais que j’ai le temps, que personne ne va compromettre mon approche. J’arrive à une distance d’une vingtaine de mètres. Le temps de bien me positionner, je peux laisser aller ma flèche pour un très bon tir zone de cœur. Mon bouc ne va faire que quelques mètres avant de s’écrouler. Magnifique début de chasse, vu deux daims, tiré un cochon et un bouc. Pour la suite de la journée, j’ai encore observé un renard et quelques chèvres, et parcouru quelques kilomètres sous un soleil ardent. What else ! Superbe Australie.

#2 OFFLINE   Maximilien

Maximilien

    Suidae généris

  • Modérateurs
  • 1245 messages
  • Localisation:En forêt au cul des chiens
  • N° département : :17

Posté il y a une semaine

Quelques images pour illustrer ce récit... A quoi ressemblent ces cochons australiens, à nos sangliers?

#3 OFFLINE   moon33

moon33

    Bête rousse

  • Archassien
  • PipPip
  • 89 messages
  • N° département : :33

Posté il y a une semaine

Merci pour le partage :victoire:

Mais c'est vrai qu'avec quelques photos ça serait encore plus sympa. :bubu:

#4 OFFLINE   chasseur fou 25

chasseur fou 25

    robin des fois

  • Archassien
  • PipPipPipPipPipPipPipPipPip
  • 6158 messages
  • Localisation:fesches le chatel 25490
  • N° département : :25

Posté il y a 6 jours

:jaifaimaloise:

#5 OFFLINE   sniperjoe

sniperjoe

    Tiers-an

  • Archassien
  • PipPipPipPipPipPip
  • 933 messages
  • Localisation:charente maritime
  • N° département : :17

Posté il y a 4 jours

merci encore pour ce joli partage




0 utilisateur(s) li(sen)t ce sujet

0 membre(s), 0 invité(s), 0 utilisateur(s) anonyme(s)